Aussi loin qu’il se souvienne Robin a toujours baigné dans l’art,
On dira qu’il a pris le chemin artistique de deux écoles, celle de la « rue » en apprenant et perfectionnant la technique de la bombe de peinture et un parcours plus classique dans des écoles telles que Saint-Luc secondaire Liège et obtenu, en supérieur, un Master en arts plastiques, visuels et de l’espace à finalité spécialisée à l’Académie des Beaux-Arts de Liège. Il a continué sa formation en obtenant son agrégation pour lui permettre d’enseigner ses connaissances dans l’art.

L’art au sein de sa vie lui est apparu comme une évidence, un moyen d’expression qui n’a ni frontières ni langages, grâce à lui il a côtoyé toutes sortes d’artistes et personnes de tous horizons et de toutes cultures.

Simplement attiré par la découverte, Robin pense que chaque lieu baigne dans une ambiance qui lui est propre, Il essaie d’en y transférer l’essence à travers ses peintures.

Son travail est majoritairement basé sur la découverte d’environnement et de leur atmosphère. Une scène, un angle de vue, un objet inocule un ressenti, une sorte de fixation, une photographie mentale lui permettant de faire ressortir quelque chose de plus intéressant, de plus émouvant que la réalité elle-même, et avoir d’une certaine façon sa propre représentation du réel. Robin fige ces éléments dans son esprit et l’ambiance qu’il y perçoit vont le diriger vers une technique qui lui semble adéquate pour traiter le sujet : fusain, huile, bombe de peinture, aquarelle, mais aussi le jeu des lumières, le clair-obscur, le choix des couleurs et des tons, …

Ce sont, aussi l’expression de ses interrogations et de constats sur le lien des hommes et de la nature. Quels sont nos effets sur celle-ci ?

Ce n’est pas un combat, même si cela le touche, ce n’est que la forme que prennent ses pensées.

Une figure mouvante qui vient assombrir le monde, finalement comparable à l’homme lui-même affectant, au lieu de réguler son milieu naturel. Parfois, il les représente avec des animaux, d’autres fois avec des hommes, ou simplement une forme telle quelle. Cependant, le spectateur y voit ce qu’il y souhaite, il n’y a pas de direction établie dans ce que narre notre imagination, c’est aussi sous cet autre aspect que Robin accrois la découverte, et donc sa perception.

  • Performance fresque réalisée en direct durant les 3 jours de festival
  • Nationalité belge
  • Site d'exposition Chapiteau - Place d'Armes