En 2007, Jérôme LECQUYER rencontre pour la première fois le pic vert venu dévorer les fourmis, après avoir remarqué plus tôt son envol.
Cette même année il réalise aussi ses premières images de pic noir. Ce n’est que deux ans plus tard que ses clichés le montre sur le dôme d’une fourmilière du Jura. Les prises de vues sont multipliées sur six jours d’observation! L’envie de revivre un tel spectacle devient alors pour Jérôme presque obsessionnel…

Seule la magie de l’image permet de dévoiler la subtilité de cet instant; l’acide formique des fourmis ainsi propulsé en nuage vers l’assaillant pic noir!

Nous connaissons tous la virulence des fourmis pour se défendre, et le pic noir n’est pas épargné… Seul le froid qui engourdit la colonie permet à l’oiseau d’avoir l’avantage, ce qui rend cette période plutôt courte dans l’année.

L’oiseau reste toujours majestueux et utile à une quarantaine d’espèces qui profitent des cavités qu’il creuse dans les arbres pour y pondre ses oeufs. Il constitue l’âme d’une forêt et régule certains prédateurs des arbres.

Ses images nous apportent une part des mystères de ce fascinant pic noir, ne manquent que ses chants puissants et envoûtants…

  • Nom de l'exposition Pic noir activité
  • Origine France
  • Site d'exposition Eglise Notre-Dame