Venu du fond des âges la gelinotte des bois a survécue aux nombreux obstacles qui ont émaillés sa vie. Relique de l’aire glaciaire elle vit de nos jours dans des forêts de l’est de la France et plus précisément en montagne ou elle trouve encore les conditions nécessaires à ses besoins. Particulièrement exigeante elle se nourri de baies de graines de bourgeons de chatons et bien d’autres gourmandises. Elle est un emblème de la diversité, et c’est la que commencent les difficultés. Les besoins industriels de bois engendrent une sylviculture moderne, ou la monoculture du tout pins ou tout sapin est reine, bref le contraire  pour conditions vital de nos tétras forestier, et tout particulièrement de la gelinotte. La déprise agricole de ces cinquante dernières années, a dans quelques très rares régions de régions de France, fait resurgir des milieux favorables ou dame gelinottes semble se plaire.  Son habitat dans le sous bois épais, sa monogamie, sa reproduction discrète et calme, et son extrême sauvagerie, en font d’après le photographe Suisse «  Claude Morerod » le sujet le moins photographier des Alpes. Les conditions de vie mystérieuses et peu connue de ces oiseaux on piqué ma curiosité. Il y a vingt et un ans de cela, je décidais de me lancer dans « la quête de la gelinotte des bois »ne sachant pas à cette époque qu’une passion grandissante voir boulimique aller m’entrainer dans une si belle aventure. Aujourd’hui j’ai décidé de partager cette longue expérience avec mes amis et tout les amoureux de nature sauvages.

  • Nom de l'exposition La gelinotte des bois
  • Origine France
  • Site d'exposition Cathédrale Saint-Aubain