François Remy a 33 ans et est Docteur en biologie. Depuis son enfance, il a toujours baigné dans la nature grâce aux nombreuses sorties qu’ils font en famille avec ses parents et son frère le week-end ainsi que durant les vacances. Fin 2010, suite à la réalisation d’une collection d’insectes dans le cadre de son master en biologie, il a acheté son premier reflex numérique après avoir travaillé comme étudiant. Il n’avait qu’un seul but, tirer le portrait des insectes pour les identifier. Depuis, il n’a plus arrêté de se balader dans la nature à leur recherche et sa démarche a énormément évolué. Il n’essaye plus de rencontrer un maximum d’espèces différentes, mais il tente plutôt de présenter les petites espèces très communes de nos régions sous un angle esthétique et créatif. C’est sa philosophie en photographie: il n’y a aucun besoin d’aller loin pour rencontrer des choses extraordinaires. Même chez nous il y a des merveilles qui valent la peine d’être protégées et montrées au public. La beauté est présente partout autour de nous dans la nature, mais elle ne cherche pas à être remarquée, il faut prendre le temps de l’entrevoir, de la trouver, de l’admirer. C’est ce qu’il fait le plus souvent possible et c’est ce à quoi il tente de sensibiliser le public lors de ses passages en festival pour présenter ses expositions.

C’est pourquoi il présente cette fois le Petit Nacré, un papillon magnifique et commun en Europe, à la fois menacé par les activités humaines mais aussi dépendant de celles-ci à certains endroits…

  • Nom de l'exposition Le papillon-vitrail
  • Nationalité belge
  • Site d'exposition Eglise Notre Dame