Franck Rollier se balade dans les Dombes, les bords de Loire, du Rhône… et chaque endroit de France ou d’Europe où le vent veut le porter. Il fais des croquis et des photos qu’il reprend ensuite en atelier. On le dit proche de la peinture asiatique: le plaisir du lavis est irremplaçable, la conversation entre l’eau, le papier, le temps long et l’immédiat est un cocktail mélangé de risque et de pur bonheur. La calligraphie tient une large part dans ce travail: on lui dit un jour qu’il «écrivait les oiseaux», il essaye juste de peindre l’énergie du monde animal, et la vie elle même.

  • Nom de l'exposition A tire d'aile
  • Nationalité française
  • Site d'exposition Les Bateliers - Futur Musée Archéologique de Namur