Il y a de par le monde des régions à l’âme forte, aux ambiances chargées de mystère, aux courbes géographiques enchanteresses. De celles qui rendent leurs habitants sentimentalement attachés à leur terroir et à la nature.

L’Ardenne est de celles-là.

D’après la légende, c’est à la déesse celte Arduinna, représentée chevauchant un sanglier, que l’on doit la dénomination de ces vastes étendues sauvages, des hauts plateaux tourbeux et des forêts profondes.

C’est donc en Ardenne que Martin et Franck nous emmènent dans cette aventure.

Ils ont tous deux parcourus les alpages italiens, les highlands écossais ou encore la toundra norvégienne, chacun de leur côté pour finalement se retrouver chez eux, en Ardenne.

L’un au Nord, au cœur des landes et des hautes tourbières. L’autre plus au Sud, au sein même du plus grand des massifs forestiers belges. La cohésion était inévitable, ces deux-là ne pouvaient que se retrouver pour mettre en commun leurs différences.

C’est par la photographie et un attachement viscéral à leur « jardin » que se fait le rapprochement. Les lumières défilent sur le terrain, en même temps que les images sur les écrans d’ordinateur.

Deux partitions exclusives sur une même mélodie. L’amour d’une région matérialisé en deux visions à la fois indépendantes et inséparables.

Alors que reparaissent les loups et disparaissent les derniers tétras lyres, ils nous proposent une immersion authentique et intimiste au-delà de l’obscur rideau d’arbres, par-delà les hauts plateaux détrempés de sphaignes.

Vous aimez la nature sauvage et la photographie sans artifices. Alors, régalez-vous…

Martin Dellicour
Photographe & vidéaste passionné par la forêt & la vie sauvage, Martin Dellicour aime réaliser des images avec simplicité et authenticité. Amoureux de l’Ardenne qui l’a vu grandir, il est toujours en quête d’images qui touchent notre part de ‘sauvage’ et d’imaginaire… révéler la magie et l’atmosphère mystérieuse ou poétique que peut offrir la nature le guide au quotidien.

Franck Renard
Garde forestier professionnel et photographe amateur, Franck travaille en forêt et y retourne pour son plaisir, des très longtemps. Les Hautes-Fagnes constituent une mini Scandinavie qu’il affectionne particulièrement. Il aime y parcourir inlassablement les mêmes sentiers tourbeux et les caillebotis sinueux. La morosité du climat et la tristesse du ciel sont autant d’occasions de chercher l’inspiration pour de nouvelles images. Une lueur de pleine lune sur des bouleaux couverts de givre : le bonheur est touché du regard.

  • Nom de l'exposition Forêts d'Ardenne. A pas de loup, jusqu'aux Hautes-Fagnes
  • Origine Belgique
  • Site d'exposition Eglise Notre-Dame
  • Web site www.martindellicour.be www.franckrenard.com