Dans l’archipel des Iles Princesse Royale, sur la côte ouest du Canada au nord de Vancouver, se trouve l’île de Gribell. Ce petit bout de paradis sauvage, perdu dans la brume et recouvert d’une dense forêt primaire, abrite une des espèces d’ours endémique parmi les plus rares de la planète, l’ours Kermode.

Pour l’explication scientifique, cette sous-espèce de l’ours noir présente dans son patrimoine génétique une particularité étonnante, un gène récessif resté très actif du fait d’un brassage génétique quasi inexistant avec les ours du continent. Ce gène, qui ne s’exprime environ qu’une fois toute les dix naissances, pare le nouveau-
né d’un pelage blanc crème du plus bel effet.

Les Inuits peuplant les villages de pécheurs alentours et considérés comme nations premières, portent un regard plus poétique et spirituel sur l’existence de cet animal emblématique. « Mokskm Ol » ou « Ours Esprit », tel qu’ils le nomment, serait le souvenir de Raven un « corbeau créateur » qui, à la fin de l’âge de glace, aurait trouvé repos sur ces îles et blanchi sur son passage la fourrure d’un dixième des ours noirs pour conserver trace de ces rigueurs climatiques passées et en faire la mémoire du début des temps.

Protégé par ces tribus amérindiennes, l’ours Kermode, habité selon la légende par un esprit d’une terrible puissance, fait partie intégrante du folklore local et constitue un des piliers solides des croyances et coutumes ancestrales.

Cette exposition d’Emmanuel JUPPEAUX, photographe et amoureux de nature, est le témoignage de cette mystérieuse et fabuleuse rencontre, une invitation à partager un peu de l’esprit de la forêt …

  • Nom de l'exposition Rencontre avec les Esprits
  • Origine France
  • Site d'exposition Parlement de Wallonie