Bulles d’obscurité

Auteur Photographe, Carole Reboul pratique intensément, toujours à la recherche de ce petit plus dans la
lumière naturelle qui pourrait transcender la photo. Pour cela, il faut se lever tôt, bien avant le soleil, ou y
aller tard, au moment du coucher. Elle photographie les fleurs et les insectes dans leur environnement,
mais en essayant de se mettre à leur côté, en essayant d’établir une sorte de lien, pour obtenir leur plus
beau portrait.
Elle aime aussi expérimenter en utilisant la lumière en contre-jour, pour métamorphoser la photo, et
avoue notamment avoir un net penchant pour les toutes petites profondeurs de champ, qui permettent
d’obtenir des arrière-plans (bokehs) flous, à la manière d’une peinture.
Elle travaille essentiellement dans sa région, le Languedoc Roussillon.
Cette série est le prolongement de son travail commencé avec « Rêverie ». Mais c’est aussi clairement
différent, beaucoup plus contrasté, plus sombre, pour montrer cette dualité entre le yin et le yang de la
nature qu’elle perçoit quand elle est le nez dans l’herbe. Il reste cependant le même lien très important
entre sujets, environnement et lumière. Toutes les photos sont prises en lumière naturelle, toujours sur le
terrain, entre les Cévennes et les Pyrénées. Cette fois-ci, les sorties se sont faites après la pluie, ou le
matin avec la rosée, pour obtenir une unité dans les bokehs, avec toutes ces « bulles ». Dans tous les cas,
elle cherche à montrer les fleurs et les insectes tels qu’elle les perçoit, et d’en faire le portrait comme elle
le ferait d’une personne, en prenant le temps de les découvrir, en cherchant leur plus beau profil, entourés
de tout ce qui les définit. En passant du temps auprès d’eux, ils finissent par s’offrir et lui dévoiler leur
histoire.

  • Titre Bulles d’obscurité
  • Origine France
  • Site d'exposition Galerie du Cap Nord